La prière de Morrnah Nalamaku Simeona, un outil simple pour nettoyer les mémoires

Ce matin, alors que j’ai une multitude de choses à faire …allez donc savoir pourquoi je suis poussée par une énergie puissante pour aller faire du tri dans mes mails. Et comme par hasard, je tombe sur un vieux mail datant du 29 avril 2013 ! Je vous le partage car c’est une perle, enfin je trouve  :

Ho’oponopono

“ Créateur Divin, père, mère, fils en un seul…
Si moi-même, ma famille, mes parents et ancêtres ont offensé,
ta famille, tes parents et tes ancêtres par des pensées, mots,
faits et actions depuis le début de notre création jusqu’à aujourd’hui,
nous demandons ton pardon…
Fait que cela soit nettoyé, purifié, libéré. Coupe toutes les mémoires, blocages,
énergies et vibrations négatives
et transmute ces énergies indésirables en lumière pure…
ET qu’il en soit ainsi “.

 Morrnah Nalamaku Simeona – Créatrice du Ho’oponopono

 Je suis désolé(e)
Pardonne-moi
Je t’aime

Merci 

 

 meditation-pleine-lune-esther-guérinSavez vous qui est Morrnah Nalamaku Simeona ?

Morrnah Nalamaku Simeona était une chamane hawaïenne, elle  a revu et modernisé la méthode ancestrale pour nous proposer la version “Ho’oponopono Identité de soi”, nous permettant aujourd’hui d’utiliser le processus en méthode intra-personnelle. De soi vers soi, en outil d’auto-guérison et de résolution des problèmes.

Qu’est ce que le Ho’oponopono ?

 Le Ho’oponopono est une tradition de repentir et de réconciliation des anciens Hawaïens. Le ho’oponopono traditionnel était dirigé par un ou une kahuna la’au lapa’au (prêtre guérisseur) pour guérir les maladies physiques ou psychiques, il était fait avec des groupes familiaux. La plupart des versions modernes sont rédigées de telle façon que chacun puisse le faire seul. C’est une purification spirituelle durant laquelle les relations sont rétablies par des prières, l’acte de contrition, la repentance et le pardon mutuel.

esther-guerin-nettoyer-les-mémoiresQue signifie le mot Ho’oponopono ?

Le mot Ho’oponopono signifie : “rendre droit” – “corriger une erreur” .

Il se compose de :

Ho’o qui signifie « commencer une action »

Pono qui signifie « bonté, honnêteté, moralité, qualités morales, actions correctes et justes, excellence, prospérité, attention, utilité, état naturel, devoir, juste, équitable, droit, approprié, détendu, soulagé, devrait, aurait, doit, nécessaire»

Ponopono qui signifie « remettre en ordre, juste, retravailler, harmoniser, corriger, régulariser, ordonner, nettoyer, ranger, agir correctement.

Cette prière,  nous permet de nous relier à l’Amour Divin afin de nettoyer nos mémoires mais aussi les mémoires universelles collectives.

Par les 4 phrases prononcées, on fait appel à l’énergie d’Amour Inconditionnel qui va nous permettre une auto-guérison efficace.

Que se passe t-il quand vous pratiquez Ho’oponopono ?

 En faisant Ho’oponopono vous demandez à Dieu, à la Divinité, de nettoyer, et purifier l’origine de ces problèmes, qui sont des souvenirs, des mémoires. Vous neutralisez ainsi l’énergie associée à une certaine personne, à un lieu ou une chose. Dans le processus, cette énergie est libérée et  transmutée en Lumière pure par la Divinité. Et en vous, l’espace libéré est rempli par la Lumière de la Divinité. C’est pourquoi, dans Ho’oponopono il n’y a pas de faute, il est inutile de revivre la souffrance. Il importe peu de savoir le pourquoi du problème, ni d’ou vient la faute, ni son origine.

 etre-acteur-createur-mieux-etre-esther-guerinQuand et comment faut il faire Ho’oponopono?

Au moment où vous remarquez en vous quelque chose d’inconfortable par rapport à une personne, un lieu, un événement ou une chose, entamez le processus de nettoyage, demandez à Dieu :

« Divinité nettoie en moi ce qui contribue à ce problème. »

 Utilisez alors les phrases de cette série :

« Je suis désolé. Pardonne-moi. Je t’aime. Je te remercie »

 Quelques fois, vous pouvez seulement choisir certaines d’entre elles qui vous viennent à l’esprit à ce moment-là et les répéter. Laissez-vous guider par votre intuition.

Quand vous dites « Je suis désolé » vous reconnaissez que quelque chose (il n’importe pas de savoir quoi) a pénétré dans votre système corps/esprit. Vous demandez le pardon intérieur pour lui avoir apporté cela.

 En disant « Pardonne-moi » vous ne demandez pas à Dieu de vous pardonner, vous demandez à Dieu de vous aider à vous pardonner (à vous-même). 

« Je t’aime » transmute l’énergie bloquée (qui est le problème) en énergie circulante, en vous unissant à nouveau à ce qui est Divin. « Merci » ou « Je te remercie » est l’expression de votre gratitude, votre foi dans le fait que tout sera résolu pour le bien de tous.

 A partir de ce moment ce qui arrive ensuite est déterminé par la Divinité, vous pouvez être inspiré à faire une certaine action, quelle qu’elle soit. Si vous continuez à douter, persistez dans le processus de nettoyage et, quand tout sera complètement nettoyé, vous obtiendrez la réponse. Rappelez-vous que ce que vous voyez d’erroné dans l’autre existe aussi en vous, nous sommes tous Un,  par conséquent toute guérison est auto-guérison. Dans la mesure où vous vous améliorez le monde aussi s’améliore. Assumez cette responsabilité. Personne d’autre a besoin de pratiquer ce processus, seulement vous.

oser-prendre-soin-de-soi-esther-guerinRappel important

Il n’existe aucune règle par rapport à l’ordre des phrases. Utilisez la série qui vous convient le mieux, celle qui est le plus en accord avec le moment. Vous pouvez en utiliser une ou deux. Généralement seulement « Je t’aime » apporte la solution. L’aspect principal est que nous sommes en train d’apprendre à nous mettre en rapport avec notre Subconscient, connu dans la tradition hawaïenne sous le nom d’Unihipilli. Il est responsable des mémoires, il les reçoit et les stocke, et les répète en boucle conformément à sa programmation. Il est celui que nous devons apprendre à aimer, en lui demandant pardon pour notre manque de considération et de communication.  L’important est de savoir que “nous nous” intégrons avec notre Subconscient en demandant à la Divinité de nettoyer les mémoires répétitives qui produisent les conflits, les problèmes, les blocages d’énergie, qui  deviennent des “indispositions, psychiques et physiques.”

Au cours de la journée, si vous ressentez un quelconque malaise, ou un sentiment d’inconfort que vous apporte une certaine mémoire, ou non, ne vous unissez pas à ce sentiment « malheureux » et demandez à Dieu de nettoyer les mémoires qui le produisent. Une phrase très utile peut être pensé :

“Mes mémoires je vous Aime !”

et/ou

“Je vous remercie de l’opportunité que vous me donnez de vous libérer, et de me libérer! ».

 Continuez avec les phrases  pendant le temps que vous voulez. Le changement est remarquable. Dans des situations difficiles, où vous pouvez vous sentir désemparé, quand les émotions sont en déséquilibres et que les pensées arrivent de façon désordonnée en produisant davantage de peine, dites la prière de Ho’oponopono.

Voilà, je ne pouvais pas garder cet éclairage pour moi.

esther-guerin-nettoyer-les-mémoires

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Cet article a 2 commentaires

  1. Aurélie SAVRE

    J’ai découvert le ho’oponopono il y a quelques années. Je trouve que c est merveilleux ce que cela apporte quand on le pratique. Je suis heureuse d’avoir lu votre article intéressant et bien complet suivi ‘à fait me rendre compte que cela fait un certain temps que je ne l’ai pas pratiqué alors que j’aurai besoin de le faire pour certaines situations.

    Merci et bonne soirée!

  2. Esther Guérin

    Merci je suis entièrement d’accord avec vous, c’est absolument merveilleux de pratiquer ce fameux ho oponopono et c’est tellement simple, facile et accessible à tous !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *